APELF

Association des Parents d'Élèves de Ludres et Fléville

Pour le maintien de la classe bilangue à Monod

Ci-dessous le texte de la pétition portée actuellement par les associations de parents d’élèves (dont l’APELF) à Flavigny, Ludres et Fléville-devant-Nancy.

Des permanences vont se tenir la semaine prochaine notamment à :

  • L’école élémentaire J.Prévert (Ludres) :

le jeudi 25 février de 7h30 à 8h30 puis de 16h15 à 16h45  puis le vendredi 26 février de de 7h30 à 8h30 puis de 16h15 à 16h45

  • et à l’école J. Renard de Fléville :
le mardi 23 février 7h30 à 8h15, le mercredi 24 février de 8h10 à 8h30, le jeudi 25 février de 17h45 à 18h30 et le vendredi 26 février de 16h25 à 16h45 (salle de l’OGGRE)

Flag_of_Germany.svg

grande_bretagne

Pétition pour le maintien des classes bilangues

Anglais-Allemand

au collège Jacques Monod de Ludres (54)

 

 

Les parents d’élèves de Flavigny-sur-Moselle, Fléville-devant-Nancy et Ludres expriment leur désaccord complet quant à  la suppression des classes bilangues Anglais/Allemand au collège Jacques Monod, ainsi que leurs inquiétudes quant aux conséquences non mesurées de cette décision.

 

Un traitement inéquitable des régions

 

Alors que la réforme du collège vise à développer l’égalité des chances et l’accès de tous les enfants aux langues étrangères, il apparaît que les régions de province paient le prix de la mise en place de la LV2 en 5ème : certaines académies maintiennent 100% des classes bilangues alors que d’autres en suppriment 95%.

 

Alors que l’apprentissage de la langue allemande est un socle culturel et économique pour la Lorraine,  que la dynamique d’emploi et d’échanges de tout ordre entre les deux pays reste très importante, l’apprentissage de l’allemand est appelé à régresser dans notre département. La construction de l’Europe repose essentiellement sur le partenariat franco-allemand, quel signe donne-t-on dans notre région aux enfants qui, après l’anglais devenu obligatoire, souhaitent adopter très tôt l’allemand. Une année de moins d’apprentissage (LV2 en 5ème au lieu de l’option dès la 6ème) et ½ heure de moins par semaine (2h30 pour la LV2 en 5ème), comment maîtriser une langue dans ces conditions ?

 

 

Un risque fort pour la mixité au sein du collège Jacques Monod

 

Comment parler d’élitisme aujourd’hui quand 41% des élèves du collège choisissent de pratiquer les deux langues dès la 6ème ?

Comment parler d’élitisme alors que ces enfants « bilangues » sont répartis dans notre collège dans toutes les classes ?

A contrario la suppression de la possibilité d’apprendre 2 langues dès la 6 ème, quand l’enfant est très jeune et très réceptif, amène un nombre croissant de parents à envisager l’inscription en secteur privé malgré leur attachement au collège public. Ce choix, guidé par le souhait d’ouvrir son enfant à plusieurs langues vivantes, risque d’accentuer encore la scission entre les familles pouvant financièrement assumer ce budget (collège privé) et les autres familles.  Ceci aura donc l’effet inverse voulu par l’esprit de la réforme !

 

Les parents d’élèves de Flavigny-sur-Moselle, Fléville-devant-Nancy et Ludres demandent au travers de cette pétition,  le maintien de la possibilité d’apprendre l’allemand en sus de l’anglais dès la 6ème au collège Jacques Monod.

Publicités

Les commentaires sont fermés.